Projet à la une : le nouveau hall de l’aéro-club de Zwartberg

Depuis 2015, l’aéro-club de Zwartberg ou les Limburgse Vleugels (« ailes du Limbourg ») exploite un nouveau hall pour ses avions. Ce club d’aviation promeut la navigation aérienne sous toutes ses formes depuis le champ d’aviation et  propose notamment des activités telles que l’aéromodélisme, les formations au pilotage, le vol (à voile), les sauts en parachute et les vols en hélicoptère.

Le hall dans lequel l’aéro-club entreposait ses aérodynes jusqu’il y a peu  était devenu trop petit, raison pour laquelle il a été convenu de construire un nouveau bâtiment. Jef Vandekerkhof, architecte de service, a donc conçu un projet deux fois plus grand derrière le hangar existant.

Le projet se présentait comme suit :

  • un hall de 3 000 m2 capable d’accueillir environ vingt appareils et incluant deux ateliers ;
  • à l’étage :
    • un débarras de 310 m2,
    • un espace de réunion de 150 m2 avec vue sur le hall ;
  • une plateforme panoramique avec bureaux, bar et terrasse.

La plateforme panoramique qui surplombe le bâtiment offre une magnifique vue sur la piste de décollage et d’atterrissage. Cet espace accueille également des bureaux ainsi qu’un bar et une terrasse.  En outre, le hall dispose de six portes recouvertes de polycarbonate de 20 m de large et de 5 m de haut qui s’ouvrent facilement manuellement grâce à leur légèreté et laissent passer suffisamment la lumière du jour.

Compte tenu de la durabilité et des longues portées, il a été décidé de privilégier une structure en béton avec un revêtement de façade et de toit métallique bien isolé. Cet aspect durable se retrouve également au niveau de l’installation technique, notamment au travers de l’utilisation d’un éclairage LED, d’une pompe à chaleur et de panneaux solaires.

Luc Hellings, Dirk Gorré et Luc Thijs, les trois moteurs de ce projet, ont choisi le groupe Willy Naessens Bâtiments Industriels pour la construction de ce nouveau bâtiment en raison du caractère durable du projet et de l’entreprise en raison du caractère durable du projet et de l’entreprise.